Un monument majeur de l’histoire du Land de Bade

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer
Un monument majeur de l’histoire du Land de Bade

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe

Située au cœur de la forêt de Hardtwald, dans la Lärchenallee, la chapelle funéraire est le seul bâtiment grand-ducal de Karlsruhe à ne pas avoir été endommagé lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le mausolée adjacent au Fasanengarten de Karlsruhe est un monument majeur dans l’histoire du Land de Bade : c’est le lieu de sépulture de cinq des sept grands-ducs de Bade.

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe, arches à l'intérieur; l'image: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Auteur inconnu

Crypte du XIXe siècle avec les cercueils grand-du.

Un lieu de retraite familiale

Le mausolée a été construit pour le grand-duc de Bade Frédéric Ier et son épouse Louise de Prusse. Leur fils, décédé en 1888, devait reposer en paix dans « la solitude de la paix sylvestre ». Jusqu’alors, les seigneurs de Bade étaient enterrés dans l’église du château St-Michael à Pforzheim ou dans le caveau de l’église de la ville de Karlsruhe – des lieux que le grand-duc et son épouse ne pouvaient pas visiter sans attirer l’attention du public. Pour elle, la sépulture familiale était l’expression de la séparation entre vie publique et vie privée. Ce tombeau s’inspire du mausolée du parc du château de Charlottenburg à Berlin, érigé en 1810 pour la reine prussienne Louise, grand-mère de la grande-duchesse.

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe, tombeau du prince Ludwig Wilhelm; l'image: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Auteur inconnu

Trois cénotaphes en marbre blanc comme neige.

Une conception hautement artistique

L’architecte Friedrich Hemberger a donné au grès rouge le langage pictural de l’époque gothique précoce. Pinacles, gargouilles et figures de dragon du sculpteur imaginatif Sauer, originaire de Karlsruhe, ornent le bâtiment. Le clocher s’élève au-dessus de la cime des arbres et est visible de loin.

 

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe; l'image: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Auteur inconnu

Chapelle funéraire

L’intérieur de l’église supérieure, baigné de lumière, est caractérisé par des rangées de colonnes superposées ; la rangée supérieure est en pierre noire chatoyante du Labrador. On peut y admirer des têtes de pleureuses en calcaire jaune clair, des formes décoratives comme des frises, des chapiteaux et des lézards de pierre cachés. Dans les transepts se trouvent les trois cénotaphes (tombes vides servant de mémoriaux) du grand-duc Friedrich Ier, de son épouse Luise von Preußen et de leur fils Ludwig Wilhelm, que le sculpteur de Karlsruhe Hermann Volz créa en marbre blanc de Carrare.

Chapelle funéraire des grands-ducs de Karlsruhe; l'image: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Auteur inconnu

Un triste chérubin : le mausolée grand-ducal a été.

Depuis l’église supérieure, de larges marches descendent dans la crypte qui abrite les trois cercueils du Prince Ludwig Wilhelm, du grand-duc Friedrich Ier et de son épouse Luise von Preußen, ainsi que 15 autres bières de membres de la maison de Bade.